Chaponost • Reconversion de MétalLyon, un partenariat public-privé innovant

L’ex-site industriel Métallyon renaît de ses cendres sous l’égide de la CCVG et de la commune de Chaponost. À travers un partenariat public-privé innovant, les acteurs économiques locaux ont gravé dans le marbre cette reconversion industrielle de l’ancienne tôlerie chaponoise au futur tout tracé.

2,6 hectares sont en cours de requalification sur le site de Métallyon • Crédit photo : CCVG

 

L’Agence pour le développement économique de la région lyonnaise (l’ADERLY), ne tarit pas d’éloges concernant ce partenariat entre la Communauté de communes de la Vallée du Garon (CCVG) et les repreneurs du site Métallyon, “l’un des premiers accords conclus dans le Rhône”. Au cœur de la Z.I. du Dôme, l’ex-site Métallyon - auparavant dédié à la tôlerie industrielle - reprend vie en 2017 sous l’égide de la SAS TEGUR et de la SCI EcoParc du Dôme.

Métallyon, une entreprise ancrée au cœur du territoire

Véritable maillon fort du tissu industriel du début des 70’s, Métallyon a marqué de son empreinte le territoire de l’Ouest lyonnais. Fortement impacté par la conjoncture économique (2014), le propriétaire des lieux et dirigeant, Patrick Ruget, s’est engagé auprès de Chaponost et de la Communauté de communes à la reconversion industrielle du site suite à la liquidation judiciaire de la société (2016). Cette prise de contact auprès des collectivités a permis de trouver à moyen terme des opérateurs actifs - à des fins de cessions commerciales d’une partie des locaux existants -. Plutôt qu’un investissement lourd de la collectivité, la CCVG a opté pour un projet de reconversion négocié auprès d’acteurs économiques du secteur. L’objectif de ce compromis public-privé a pour finalité de maintenir un outil industriel local et surtout de développer les services à l’industrie et aux entreprises.

Métallyon, un site stratégique “métropolitain”

Site stratégique de par son orientation (à proximité d’une gare ferroviaire), ce carrefour en entrée de ville est facilement accessible depuis l’A450. Ce pôle “métropolitain” (d’importance stratégique au sens de la CCVG) - autour de la requalification du site industriel Métallyon - rentre de plain-pied dans le Schéma d’accueil des entreprises (SAE), adopté en septembre 2014. Son objectif : générer du lien entre ces pôles via une grande diversité d’activités économiques.

Le site de Métallyon est au coeur d'un projet d'avenir • Crédit photo : CCVG

 

Un accord auprès d’un groupement d’opérateurs a été trouvé en juin 2017 par la SAS TEGUR - en accord avec la CCVG - constitué de trois acteurs régionaux reconnus (groupe Serfim, Synergy, PEGASUS Développement) pour la conduite du projet de reconversion du site Métallyon (pour les 2/3 du site, le premier tiers étant conservé par l’ancien gestionnaire, la SAS TEGUR ayant déjà trouvé un repreneur).

Signature de la convention entre les acteurs publics et privés pour la reconversion du site Métallyon • Crédit photo : CCVG

 

Les engagements de chacune des parties prenantes (CCVG, Chaponost, SCI EcoParc du Dôme, SAS TEGUR) ont été gravés dans le marbre d’une convention, signée le 9 novembre 2017 à la Forêt Noire en présence de leurs représentants respectifs (Jean-Louis Imbert pour la CCVG, Damien Combet pour Chaponost, Benoît Petiau et Fabrice Garnier, cogérants de la SCI EcoParc du Dôme). “C’est un moyen d’engager chacun sur ce projet, de communiquer sur la bonne gestion du tissu industriel de la Vallée du Garon”, concède Jérôme Billard, responsable du pôle Aménagement et Développement territorial.

La reconversion de Métallyon en quelques chiffres

En quelques chiffres

3, 8 hectares d’espaces pour l’ensemble du site industriel reconverti
1, 2 hectare d’espaces, conservé par la SAS TEGUR
2,6 hectares d’espaces, repris par la SCI EcoParc du Dôme
10 à 15 millions d’euros, investis dans la reconversion industrielle de Métallyon

En quelques étapes
2018 : signature des premiers preneurs/locataires du site Métallyon
2019 : date de requalification totale de Métallyon (SCI EcoParc du Dôme)
2020 : élargissement de la route de la Gare, requalification de la route du Dôme (CCVG, Rhône)

Métallyon, un projet d’avenir

Aujourd’hui, un travail de commercialisation des espaces cédés en location - de 5 unités d’un minimum de 1 000 m3 à 6 000 m3 d’ateliers de production avec bureaux – a été mis en œuvre dans le respect des orientations, fixées par la CCVG. Les signatures avec les premiers preneurs/locataires seront effectives d’ici février 2018 (commercialisation en cours). Pour faciliter l’accès à la commune, la CCVG s’engage d’ici 2020 à réaménager ce carrefour stratégique en élargissant la route de la Gare et en requalifiant la route du Dôme en partenariat avec le Département.

Le site de Métallyon est au coeur d'un projet industriel d'avenir • Crédit photo : CCVG

 

En sus de cet accord gagnant-gagnant, les repreneurs mettent les bouchées doubles pour que le site soit entièrement commercialisé et opérationnel à l’horizon 2019 autour d’un investissement de 10 à 15 millions d’euros. Quand acteurs publics et privés s’accordent, c’est une véritable synergie synonyme de développement économique à l’échelle des intercommunalités.

• Jérôme Blain

Évelyne Galera : “Chaponost et la CCVG sont parties prenantes de l’avenir économique du territoire"

Chaponost a joué un rôle moteur dans la reconversion de l’ancien site industriel Métallyon jusqu’à la signature de la convention de partenariat en novembre dernier. Active auprès du tissu économique local, l’élue chaponoise, Évelyne Galera, a su faire de ce dossier une priorité de la CCVG.

Le site industriel de Métallyon fait partie du paysage chaponois depuis quarante ans. Quelle était la situation de l’entreprise en 2014 ?

Évelyne Galera : Au vu de la conjoncture au début du mandat, la commune avait connaissance des difficultés de Métallyon. La société avait été reprise par d’anciens cadres à la suite d’un redressement judiciaire. Il appartenait à la commune de les rencontrer. Dans le cadre de ma délégation [au titre de Chaponost et de la CCVG], j’ai contacté l’un des dirigeants en 2015. Une question stratégique se posait : qu’allait-il advenir du site si la société fermait ? Le propriétaire du site, Patrick Ruget, s’est engagé à donner un second souffle aux anciens locaux de Métallyon dans le respect du Schéma d’accueil des entreprises (SAE) de la CCVG. Il était nécessaire de l’optimiser pour améliorer l’adéquation entre activités économiques avec une meilleure maîtrise du foncier sur le territoire de la Vallée du Garon.

Site industriel situé à un carrefour stratégique de la CCVG, sa reconversion ouvre un partenariat public-privé inédit?

Évelyne Galera : Nous savons que cet endroit est stratégique et que les entreprises industrielles seront présentes lors de la commercialisation des locaux [actuellement en cours], de ce site en pleine reconversion. Ce qui est innovant, c’est cette mise en adéquation des forces vives économiques et des acteurs publics autour d’une convention de partenariat [signée entre la CCVG, Chaponost et les deux cogérants de la SCI EcoParc du Dôme]. Chaponost et la CCVG sont parties prenantes de l’avenir économique de notre territoire. Je reste persuadée que la zone industrielle de la RD342 est, à ce jour et dans les décennies à venir, un lieu stratégique, à la porte d’entrée de la Métropole autour d’axes majeurs [comme l’A450 ou le tram-train de l’Ouest lyonnais].

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz