Pays de L’Arbresle • Les tablettes numériques arrivent dans les écoles

La Communauté de communes du Pays de l’Arbresle (CCPA) avait signé, en juillet dernier, un partenariat avec l’Éducation nationale, pour équiper les écoles communales de tablettes numériques. Elles sont actuellement en cours de déploiement.

Photo d'illustration

 

L’État se mobilise depuis le mois de mars 2017 pour accompagner le déploiement du numérique dans les écoles. La CCPA composée de dix-sept communes, est la première intercommunalité de l’Ouest lyonnais à répondre au dispositif. Une étude d’un montant de 7 500 euros avait été lancée en début d’année avec la société Genet Roland, pour déterminer les besoins et le montant de l’investissement à mobiliser. La CCPA avait ensuite pu déposer un dossier de candidature, dans le cadre du projet numérique éducatif 2017, lancé par l’Éducation nationale. Ayant été retenue, la CCPA bénéficie d’une aide financière de 240 000 euros (soit 50% du montant d’investissement) ainsi que d’un soutien pédagogique de l’Éducation nationale.

Au total, soixante valises contenant chacune seize tablettes ont été achetées par la Communauté de communes pour un montant de 480 000 euros. Ces dernières sont actuellement distribuées dans les écoles mais avant que les enfants puissent s’en servir, les enseignants vont suivre deux formations. L’une, sur l’utilisation des tablettes, sera assurée par la Communauté de communes, l’autre, concernant le contenu pédagogique, sera faite par les équipes de circonscription de l’Éducation nationale.

Lors d’une formation à l’école André Lassagne de L’Arbresle, en novembre dernier, une enseignante avait fait part de sa crainte. “Si nous avons un problème de connexion internet, comment canaliser les enfants ? Il faut savoir rebondir et je pense aux professeurs qui débutent et qui n’ont pas forcément la technique ou l’expérience pour pouvoir reprendre la main sur une classe qui s’agite”, a précisé Christelle Valente. Pour cette professeure des écoles, les tablettes ne sont pas adaptées aux primaires. “C’est quelque chose qu’ils ont déjà chez eux. Nous sommes en guerre pour tenter de les ramener vers des jeux plus traditionnels sans compter les effets des écrans et des ondes sur la santé. Je pense que je les utiliserai occasionnellement, elles sont mises à notre disposition mais pas obligatoires”, nous a confié l’enseignante chargée d’une classe de 23 élèves de CE1. Selon elle, les tablettes numériques ne sont pas une priorité éducative et ne vont pas pallier le manque de personnel ainsi que la vétusté des ordinateurs qui mériteraient d’être changés.

Groupe scolaire André Lassagne à L'Arbresle • Crédit photo : thiate.fr

 

La directrice de l’établissement, Françoise Locatelli Ferrus, quant à elle, voit cette démarche d’un bon oeil : “c’est une bonne chose car cela va favoriser une autre pédagogie et permettre à l’école d’être dans l’air du temps”, même si elle a conscience “qu’il ne faut pas abandonner les livres et tomber dans l’excès car les enfants sont déjà beaucoup devant les écrans”. Pour que l’utilisation des tablettes soit optimale, l’école doit aussi être équipée de Tableaux Blancs Intéractifs. Actuellement, sur dix classes, seulement trois en possèdent.

• Céline Giraud

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz