Une convention pour développer le tourisme dans le Rhône

Le mercredi 6 décembre, le Département du Rhône et la Région Auvergne Rhône-Alpes ont signé une convention en faveur du développement touristique du territoire.

Signature de la convention par Martiné Publié, vice-présidente au Département du Rhône déléguée à la culture et au tourisme et Nicolas Daragon, vice-président à la Région Auvergne Rhône-Alpes délégué au tourisme entourés de Noël Ancian, maire de Saint-Germain-Nuelles, Daniel Paccoud, président du syndicat mixte du Beaujolais Géopark et Béatrice Berthoux, conseillère régionale  • Crédit photo : thiate.fr

 

C’était dans un cadre charmant et chaleureux, dans le caveau viticole du domaine des Pampres d’Or à Saint-Germain-Nuelles, que Nicolas Daragon, vice-président de la Région en charge du tourisme et son homologue au Département du Rhône, Martine Publié, ont signé une convention pour travailler ensemble sur “l’émergence de projets structurants générant attractivité et notoriété touristique”. C’est la première année qu’une telle convention est mise en place entre les deux entités. Votée en décembre 2016 par la Région, il s’agit d’une convention pluriannuelle valable jusqu’en 2020. La Région Auvergne Rhône-Alpes avait sollicité les douze départements et la Métropole de Lyon pour cibler les sites emblématiques du territoire à mettre en valeur. “Cette signature lie le Département à la Région. C’est un partenariat qui va au-delà de ce que nous avons l’habitude de faire, c’est une convention qui nous engage sur des axes stratégiques”, a expliqué Nicolas Daragon avant la signature.

La Région a en effet défini plusieurs thématiques pouvant justifier son intervention, comme les activités de pleine nature, le thermalisme, le tourisme itinérant et les  grandes randonnées, la diversification touristique de la montagne et enfin, la gastronomie et l’oenotourisme. Les départements se sont positionnés sur ces cinq axes et ont présenté leurs projets.

La tyrolienne d’Yzeron parmi les projets

Parmi les projets présentés, la tyrolienne de la commune d’Yzeron, portée par la Communauté de communes des Vallons du Lyonnais et par la Communauté de communes des Monts du Lyonnais, entre dans l’axe “pleine nature”. “C’est un beau projet et nous y croyons car il faut que l’on préserve nos poumons verts”, a confié Martine Publié. La candidature avait été envoyée à la Région en juillet dernier et celle-ci devait rendre sa décision à la fin du mois de novembre. Ce ne sera finalement que début 2018 que les porteurs du projet seront fixés mais “c’est plutôt bien parti”, selon Nicolas Daragon. Plus tôt, dans la matinée, ce dernier s’était rendu à Villefranche-sur-Saône pour découvrir les projets d’une halte fluviale et de la maison Vermorel qui entrent dans l’axe “tourisme itinérant”.

En parallèle, la Région soutient également les projets s’inscrivant dans l’amélioration de l’hébergement touristique et pourra proposer une aide financière à hauteur de 75 000 euros maximum. Elle financera également à hauteur de deux millions d’euros, les grands projets des sites naturels emblématiques et attractifs qui permettront de leur donner une forte notoriété.

Géopark, le projet phare

Un site emblématique a été ciblé sur la moitié nord-ouest du département”, a précisé Nicolas Daragon. Il s’agit du Géopark Beaujolais qui devrait recevoir le label Unesco global Géopark mondialement reconnu. L’Unesco a envoyé des experts internationaux pour étudier les sols du Beaujolais. L’objectif de créer une cave voûtée pour accueillir le public toute l’année dans les carrières de Glay, entre dans le projet Géopark. Ce dernier est emblématique car il fédère la moitié du département. Les visiteurs pourront découvrir les vieilles pierres des carrières et revivre l’histoire qui fait la culture du Beaujolais. “Des lunettes virtuelles permettront d’animer les carrières. Les visiteurs pourront découvrir comment c’était avant, lorsqu’elles étaient en pleine activité avec les tailleurs de pierre. L’idée est d’attirer les jeunes et de leur faire vivre l’expérience”, a expliqué Martine Publié. “C’est le projet touristique du mandat reconnu par Christophe Guilloteau car les carrières de Glay contiennent la matière première de ce qui est la base de notre géologie et de notre patrimoine en pierres dorées”, a-t-elle ajouté. La première pierre doit être posée le 11 mai 2018, le département espère que les travaux soient terminés début 2019 et que la prochaine Fête de la pierre en 2020 s’y déroule.

La Région croit aux projets et au territoire mais exige tout de même que les sites soient livrés avant le terme du mandat en cours et que les projets emblématiques atteignent rapidement les 75 000 visiteurs.

• Céline Giraud

Le tourisme dans le Rhône

  • 5400 emplois salariés, soit 3 % des emplois touristiques en Auvergne- Rhône-Alpes,
  • 28, 4 millions d’euros d’investissements touristiques (moyenne 2011 – 2013)
  • 115, 2 millions d’euros de richesse dégagée par l’activité touristique
  • 20 680 lits touristiques marchands et 37 530 lits en résidence secondaire (64%) (au 1er janvier 2017)
  • 1 092 00 M de nuitées dans les principaux hébergements marchands observés (hôtels, campings, Gîtes et meublés Gîtes de France en réservation
  • 36 € de dépense moyenne par personne et par jour

À lire : Yzeron • Un projet de tyrolienne présenté à la Région

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz