Tassin-la-Demi-Lune • Une nouvelle école sur l’avenue Victor Hugo d’ici 2019

Une nouvelle école devrait voir le jour, avenue Victor Hugo, pour la rentrée 2019. La municipalité a présenté le projet, aux côtés de l’architecte associé, le lundi 4 décembre,  Espace Jules Ferry à Tassin-la-Demi-Lune.

Première ébauche provisoire de la future école, avenue Victor Hugo à Tassin • Visuel X'TO Architectes

 

La municipalité doit faire face à une réelle problématique liée à la scolarité. Les écoles se saturent et pour y remédier, la mairie tente de mailler le territoire. Trois projets sont programmés : l’extension des écoles Leclerc et Prévert, la création d’une école, avenue Victor Hugo et, à plus long terme, la construction d’une école sur le terrain des Maraîchers. “Nous sommes obligés de revoir la cartographie et d’anticiper, en étant présents, notamment, sur le secteur de l’Horloge”, a expliqué le maire de la ville, Pascal Charmot, lors de la réunion d’informations. Avec une progression de 21% de la population entre 2006 et 2016, la commune compte actuellement 2 500 enfants scolarisés à Tassin. 1 300 d’entre eux, le sont dans des écoles publiques, ce qui représente une cinquantaine de classes. 80% des effectifs sont réunis dans les trois écoles publiques du centre-ville.

La nouvelle école sera aménagée dans un immeuble de bureaux situé  au 65 avenue Victor Hugo. Le choix du bâtiment s’est fait par rapport au tènement foncier disponible. Aucun terrain n’étant vacant sur le secteur, la municipalité a dû acquérir un bâtiment du domaine privé. “Nous avons choisi celui qui correspondait le mieux aux besoins et aux contraintes”,  a précisé Pascal Charmot.

Acquis par la municipalité, ce bâtiment de 800 m2 sur quatre niveaux sera réhabilité pour la rentrée 2019. Les travaux débuteront au printemps 2018 pour un budget de près de deux millions d’euros. L’immeuble, d’une quarantaine d’années, est notamment obsolète en isolation thermique et phonique. Une seconde phase d’aménagement sera envisagée à terme, avec la réalisation d’une extension sur le terrain avoisinant de 1401 m2 permettant d’accueillir huit classes d’ici 2027.

Un riverain étonné, a rappelé qu’en décembre 2016, le Conseil municipal parlait de onze classes et d’un jardin d’enfants. Le maire a répondu qu’il s’agissait d’une prospective qui les avaient amenés à évoquer une dizaine de classes. Il y aura huit classes, soit une par niveau, avec un jardin d’enfants. Selon les possibilités d’ajustement nous pourrons peut-être aller jusqu’à dix classes mais pas au-delà”, a-t-il souligné. La capacité maximale de l’école sera de 145 élèves et concernera surtout les familles du secteur nord de Tassin.

Cinq classes et un restaurant scolaire

Le bâtiment légèrement en retrait de la rue, disposera d’un parking en sous-sol pour le personnel. Un accès de service pour les livraisons du restaurant et un espace libre pour les véhicules d’urgence seront mis en place.

Le bâtiment actuel, situé au 65 avenue Victor Hugo à Tassin, qui sera reconverti en école • Crédit photo : thiate.fr

 

Au rez-de-chaussée sera aménagé le restaurant scolaire avec un accès couvert. Un escalier sera créé en complément de l’actuel, non conforme aux normes d'emmarchement et un préau sera construit, donnant sur la cour de récréation des classes élémentaires. Cette cour avec sanitaires sera accessible depuis le passage sous le bâtiment et son jardin potager sera remis en valeur.

“Le premier étage sera réservé aux maternelles pour éviter le déplacement des tout-petits”, a précisé Jean-Yves Godot, architecte du cabinet X’TO architectes, chargé du projet. Il desservira deux salles de classe, un local pour le personnel, un espace repos, un espace propreté et une terrasse sur le préau en guise de cour de récréation de 170 m2. Des garde-corps de 1,4 m de hauteur seront installés et les écoliers pourront trouver abri sous un porche. Les parents se sont inquiétés de l'ensoleillement d’une terrasse, l’architecte a immédiatement précisé que l’immeuble voisin ferait de l’ombre sur une grande partie de la cour.

Au second étage, les enfants pourront jouir d’une salle polyvalente et d’une salle de motricité. Le bureau du directeur, la salle des maîtres, un espace pour le Réseau d’Aide Spécialisé aux Enfants en Difficultés (Rased) et un bureau supplémentaire, seront également agencés. Le troisième et dernier étage sera celui des classes élémentaires avec trois salles de classe de 60 m2 chacune, - équipées d’un point d’eau pour les activités - ainsi que de sanitaires et d’un espace médical.

Le toit terrasse sera remis aux normes. Les organes nécessaires à la ventilation et le chauffage y seront installés afin de libérer les espaces intérieurs. Les menuiseries, le chauffage et l’électricité seront changés. La toiture sera végétalisée ce qui apportera un confort thermique. Une mise en couleurs et des protections solaires sont également prévues sur la façade.

Trop de circulation pour une école

L’importante circulation sur l’avenue Victor Hugo a, à l’unanimité, inquiété les personnes présentes à la réunion. La municipalité a tenté de les rassurer en expliquant que la Métropole de Lyon réalisait en ce moment-même des études, sur la route toute entière pour l’adoucir et qu’une attention particulière était portée sur cet endroit précis. La voirie devra être améliorée et des passages piétons devront être créés. Les difficultés de stationnement ont également été mises en avant par un habitant du quartier :  “vous ne pourrez pas régler le problème de stationnement. Déjà avec la pizzeria en face, c’est compliqué, alors avec une école en plus, ce sera encore plus le bazar”, a-t-il argué. Régis Labaune, adjoint municipal aux travaux et au patrimoine, a précisé que l’école serait un établissement de proximité, facile à rejoindre à pied pour les familles accompagnant leurs enfants. La mairie va également renouveler sa demande auprès du Sytral concernant la hausse de la cadence de la ligne TCL n°5, empruntée par les parents mais aussi par les collégiens et les lycéens. “La nouvelle présidence entendra peut-être les choses différemment”, espère Pascal Charmot.

“Serait-il envisageable d’organiser une réunion avec les riverains, les parents, les piétons, etc. car nous connaissons les problèmes de cette avenue que nous empruntons tous les jours”, a demandé une personne de l’assistance. D’après la municipalité, une recherche de solutions pourrait être envisagée dans le cadre d’un conseil de quartier.

• Céline Giraud

À lire : Tassin • Les écoles Leclerc et Jacques Prévert seront agrandies pour la rentrée 2019

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz