Tassin-la-Demi-Lune • Les écoles Leclerc et Jacques Prévert seront agrandies pour la rentrée 2019

Les écoles publiques Leclerc et Jacques Prévert de Tassin-la-Demi-Lune vont connaître un renouveau. Une extension est prévue sur le site pour la rentrée 2019. Ce jeudi 30 novembre, les élus de la ville, accompagnés du cabinet d’architectes Gallet, ont présenté le projet à l’espace Jules Ferry.

École élémentaire Leclerc à Tassin • Crédit photo : thiate.fr

 

Avec une hausse de 21% de la population entre 2006 et 2016, la municipalité doit remédier à des structures publiques qui ne sont plus adaptées. “Le nombre d’écoliers, à Tassin, a augmenté de trente élèves par an, soit l’équivalent d’une classe chaque année. Les écoles sont surchargées dans le centre-ville, c’est pourquoi une autre école sera construite avenue Victor Hugo et, à terme, une autre devrait voir le jour sur le terrain des Maraîchers”, a précisé l’adjointe à la vie scolaire, Claire Schutz. “Nous travaillons en harmonie avec l’ensemble de la commune pour ne pas saturer une école”, a ajouté Régis Labaune, adjoint au Patrimoine et aux Travaux.

Les écoles Leclerc et Jacques Prévert auront droit à une extension pour plus de confort. Les bâtiments, datant de la fin des années 1960, ne sont plus adaptés et pas assez grands pour accueillir, dans de bonnes conditions, les 480 élèves des deux écoles. Une extension est ainsi prévue sur le site avec la création d’un nouveau bâtiment. Actuellement en phase de consultation auprès des entreprises, la préparation de mise en chantier s’effectuera au printemps 2018 et les travaux débuteront en juillet 2018. Pour une enveloppe de 1,9 million d’euros HT, ils dureront un an pour une livraison à la rentrée 2019. Les ouvriers devront composer avec quelques contraintes, notamment celle de travailler sur un site occupé. “Il est prévu que la ville se fasse accompagner par un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage. Nous allons essayer d’être le moins impactants possible mais il ne faut pas oublier que ça reste un chantier”, a tenté de rassurer Régis Labaune. Pour gêner le moins possible, l’accès au chantier se fera par le stade Basset qui sera ensuite, lui aussi, requalifié, bénéficiant d’un accès propre par la rue et d’un accès interne sur le site.

Stade Basset à l'arrière de l'école Leclerc à Tassin • Crédit photo : thiate.fr

 

Le cabinet d’architectes Gallet a dû prendre en compte une particularité : le bâtiment de la police municipale présent au milieu des deux écoles. L’extension se fera donc à l’arrière du site, derrière l'immeuble de la police municipale.

Un nouveau bâtiment donnera un coup de jeune au site

Un nouveau bâtiment de 800 m2 sera construit et abritera notamment un restaurant scolaire, une bibliothèque partagée mais aussi une salle de motricité et une garderie. En ossature bois, il apportera modernité au site. Des brise-solaires seront installés pour éviter la surchauffe à l’intérieur et une isolation acoustique sera assurée grâce aux lames de bois ajourées sur une hauteur de 2,40 m. Un jardin intérieur style patio sera créé, ouvrant sur la salle de restaurant. Ce nouveau bâtiment sera relié au bâtiment existant pour que les enfants de l’école maternelle Jacques Prévert n’aient pas à sortir pour rejoindre la salle de restauration.

École maternelle Jacques Prévert à Tassin • Crédit photo : thiate.fr

 

Une nouvelle salle de classe de 60 m2 sera dédiée aux maternelles. En revanche, l’école élémentaire ne bénéficiera pas de création de classe car la municipalité compte sur la construction de la nouvelle école Victor Hugo. Un bureau sera aussi aménagé pour les Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) et trois nouveaux préaux de 150 m2 chacun seront créés.

Une galerie pour abriter les enfants

Une galerie couverte sera aménagée à l’entrée de l’école élémentaire Leclerc pour que les parents et les enfants soient à l’abri. Cette galerie de 1,60 m de largeur se poursuivra jusqu’au nouveau bâtiment, permettant aux enfants de l’école élémentaire de se rendre au restaurant en étant couverts par temps de pluie. “Cette pièce neuve viendra fédérer le site tout entier”, a expliqué Damien Vignon, architecte associé du cabinet Gallet architectes, chargé du projet.

Le projet d'extension des écoles Leclerc et Jacques Prévert à Tassin. Le nouveau bâtiment et la galerie viendront fédérer les deux écoles • Crédit photo : Gallet Architectes

 

Le public s’est tout de même posé la question de l’entrée et de la sortie des écoles : “le matin, les élèves vont attendre dans la cour avant de rentrer en classe. Ils seront mouillés car 307 élèves ne tiendront pas sous la galerie, pourquoi ne pas prolonger cette galerie jusqu’au nouveau préau pour qu’ils soient tous à l’abri ?” Les architectes ont répondu que le raccordement entre la nouvelle galerie et le nouveau préau n’était pas réalisable, parce qu’il y avait de nombreuses fenêtres sur la façade et que cela risquerait d’assombrir l’intérieur du bâtiment.

Enfin des sanitaires dans les cours de récréation

Les écoles seront enfin aux normes. Des sanitaires seront créés dans la cour de l’école élémentaire Leclerc à la suite du nouveau préau. Les tout-petits, quant à eux, pourront se rendre dans ceux du bâtiment existant de l’école Jacques Prévert.

La question de l’accessibilité s’est aussi posée : “si un enfant est en fauteuil roulant, comment va-t-il pouvoir se rendre jusqu’au restaurant scolaire ?” La directrice de l’école Leclerc, Nicole Valbelle, a immédiatement réagi en expliquant que l’école ne pouvait pas accueillir de fauteuil roulant actuellement puisque, bien qu’il y ait un ascenseur, il y avait des petites marches en bas du bâtiment. L’architecte, Damien Vignon, a répondu que le budget n’était pas suffisant pour refaire entièrement l’accessibilité du site et que ce serait uniquement des améliorations.

École Jacques Prévert à Tassin • Crédit photo : thiate.fr

 

Quant à l’aspect énergétique, l’établissement ne recevra pas le label basse consommation. Le cabinet a misé sur une forte isolation avec l’ossature bois et une ventilation double flux, néanmoins le chauffage sera assuré par un branchement sur la chaudière existante. La directrice s’inquiète : “nous avons déjà des problèmes de chauffage ; actuellement j’ai une salle de classe dans laquelle il fait 19 degrés. Comment allez-vous pouvoir ajouter un bâtiment équivalent à un troisième étage sur la même chaudière ?”, a-t-elle demandé. Visiblement, les études techniques ont validé le dispositif. La municipalité a fait savoir que la priorité de la ville était de remettre à niveau l’établissement et que la contrainte du temps n’avait pas permis d’imaginer une construction basse consommation. Elle a également précisé, qu’à terme, une isolation par l’extérieur de l’école Leclerc serait nécessaire et qu’un jour où l’autre, le déplacement de la police municipale serait aussi à prévoir.

• Céline Giraud

À lire : Tassin • Une nouvelle école sur l'avenue Victor Hugo d'ici 2019

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz